Aller au contenu principal
Après des études de médecine à Rennes et un internat à Nantes, Pierre Sans devient chef de clinique. Il choisit pourtant de renoncer à une carrière universitaire en psychiatrie par goût de la liberté. Après une analyse, parallèlement à une dizaine d'années d'exercice de la psychanalyse en libéral, il se consacre surtout aux « alternatives à l'hospitalisation » pour des patients adultes. Il termine sa carrière entre le milieu hospitalier et les institutions associatives d'aide à l'enfance handicapée, en particulier auprès d'autistes.