Aller au contenu principal

Que font les banques de notre argent ?

Le vrai business de la finance
1re édition | juin 2017 | 384 pages
9782807306752

À quoi sert la finance ? John Kay, avec sa double compétence pratique et académique du monde de la finance, a une approche des opérations du secteur financier plus réaliste que... Voir la suite

Livre 23,50 €
Disponible
Ajouter au panier
Livre Numérique 18,99 €
Version numérique epub

Description

À quoi sert la finance ? John Kay, avec sa double compétence pratique et académique du monde de la finance, a une approche des opérations du secteur financier plus réaliste que celle de la moyenne des gens. Il est favorable à de bons banquiers et à des gestionnaires d’actifs efficaces, mais il ne voit pas beaucoup des uns et des autres...

Le secteur de la finance des économies occidentales est beaucoup trop développé. Au cours des trois dernières décennies, la financiarisation a créé des structures qui ont du mal à résister et qui réalisent des montants excessifs. Ce secteur consacre en outre trop peu d’attention à la recherche de nouvelles opportunités d’investissement et bien trop aux échanges d’actions. La régulation a créé davantage de nouveaux problèmes qu’elle n’a apporté des solutions à ceux déjà en cours.

Pourquoi ? À quoi sert la finance ? John Kay, avec sa double compétence pratique et académique du monde de la finance, a une approche des opérations du secteur financier plus réaliste que celle de la moyenne des gens. Il est favorable à de bons banquiers et à des gestionnaires d’actifs efficaces, mais il ne voit pas beaucoup des uns et des autres...

Grâce à un tour d’horizon stupéfiant et accusateur de la sphère financière qui a émergé des décombres de la crise financière de 2008, Kay ne recule pas dans ses critiques : nous avons besoin de ce que font Citigroup et Goldman Sachs, mais pas de ce que ces banques font pour elles-mêmes. Et beaucoup de choses qu’elles font n’ont pas du tout besoin d’être faites ! Le secteur financier doit se rappeler ses objectifs initiaux : gérer l’argent des individus au bénéfice des entreprises et des ménages. C’est une aberration quand quelques-uns de la fine fleur des esprits mathématiques et scientifiques ont pour tâche de concevoir des algorithmes dans le seul but d’exploiter les faiblesses des autres algorithmes pour réaliser les échanges informatisés de titres. Aller encore plus loin dans cette voie conduirait inexorablement à la ruine de nos sociétés.

Sommaire

Prologue : La parabole du bœuf
Introduction : Beaucoup trop d’une bonne chose
1re PARTIE : LA FINANCIARISATION
1. Histoire
    La route de Pottersville
    La montée en puissance du trader
    Nouveaux marchés, nouvelles affaires
    De la crise à la crise
    Les requins de la finance
    Nous sommes le 1 %
2. Le risque
    Les vaches, le café et les couvertures de défaillance
    A la poursuite d’un rêve
    La sélection adverse et l’aléa moral
3. L’intermédiation
    Le rôle de l’intermédiaire
    La liquidité
    La diversification
    L’effet de levier
4. Les profits
    Les gens plus intelligents
    La concurrence
    La crête
    L’arbitrage réglementaire
    Je serai déjà parti, vous serez déjà parti
   Jusqu’à quel point le secteur financier est-il profitable ?
2e PARTIE : LES FONCTIONS DE LA FINANCE
5. L’allocation du capital
    les actifs physiques
    Le logement
    L’immobilier et les infrastructures
    Les grandes sociétés
    Le financement des petites et moyennes entreprises
6. Le circuit des dépôts
    La richesse des ménages
   Le système des paiements
    Les activités du canal des dépôts
6. Le circuit de l’investissement
    La gestion de fortune
    Un parti pris pour agir
    Le rôle du gestionnaire d’actifs
3e PARTIE : LA POLITIQUE
8. La réglementation
    Les origines de la régulation financière
    Les accords de Bâle
    La réglementation des titres
    L’industrie de la réglementation
    Ce qui a cloché
 9. La politique économique
    Le maestro
    Les  marchés financiers et la politique économique
    Les pensions et l’équité intergénérationnelle
    La protection du consommateur
    La contribution économique de la finance
10. La réforme
    Les principes de la réforme
    Les systèmes robustes et les structures complexes
    L’argent des autres
    La réforme de structure
    La responsabilité personnelle
11. Le futur de la finance
Epilogue : Les nouveaux habits du garde de l’Empereur

Fiche technique

Titre Que font les banques de notre argent ?
Edition 1re édition
Date de parution juin 2017
Nombre de pages 384 pages
Dimensions 210 × 150 mm
Poids 498 g
ISBN-13 9782807306752
Type Livre
Format Broché
Collection Hors collection Économie/Gestion
Domaine(s) Économie
Niveaux Grand public